dimanche 15 novembre 2020

L'enfant d'Auschwitz - Lily Graham


 Titre : L'enfant d'Auschwitz

Titre VO : The Child of Auschwitz

Autrice : Lily Graham

Editions City

304 pages

Parution : 19 août 2020

Résumé : 

Suffoquant sous la pression des corps entassés dans le train, épuisée d'être restée debout pendant des jours, Eva arrive à Auschwitz. Elle ne pense qu'à une seule chose : retrouver son mari qui a été déporté là six mois plus tôt. Mais dans cet enfer, la terrible réalité du camp s'abat sur elle. Le froid, la faim, la violence, la mort, la solitude. Jusqu'au moment où, brisée et frigorifiée, elle entend un murmure. Sa codétenue, Sofie, prend sa main. Les jours passent et les deux amies se font une promesse : s'entraider pour survivre et, un jour, être libres. Et quand Eva découvre qu'elle est enceinte, c'est Sofie qui trouve une solution pour protéger l'enfant... quitte à pactiser avec l'ennemi. Au péril de sa vie, la jeune femme va tout faire pour pour garder intacte cette dernière lueur d'humanité et d'espoir.

 

Mon avis : 

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions City pour leur envoi. A la seconde où j’ai vu passer ce livre dans le catalogue, j’ai sauté sur l’occasion.

Cette couverture me rappelle des souvenirs. En effet, je suis allée à Auschwitz en janvier 2009 et il y avait beaucoup de neige, comme sur la couverture. Cette visite m’avait chamboulée, j’ai fait des cauchemars pendant des semaines et je ne sais pas si je l’aurais ressenti comme ça en plein mois d’Août. Imaginer la vie de ces gens est difficile, mais ajoutez à ça les -12°C et je vous assure que cela fait froid dans le dos.

Je suis une grande passionnée de la seconde guerre mondiale et lire un livre qui se passe dans les camps est très différent de lire un livre qui se passe dans un petit village du sud de la France.

On voit que Lily Graham maitrise son sujet. En effet, j’avais l’affreuse impression d’y être avec Eva et Sofie.

J’ai beaucoup aimé l’alternance de ce qui se passe dans le camp avec les passages d’avant-guerre. J’ai assisté à la naissance de l’histoire d’amour entre Eva et son musicien et c’était beau. Cela permettait de souffler entre deux chapitres à Auschwitz.

Ces moments là, je les ai lus en retenant mon souffle à plus d’une reprise. L’autrice, avec sa plume percutante, m’a percutée de plein fouet. L’abus des SS m’a énervée, j’ai pleuré à plus d’une reprise. Nous assistons également à l’arrivée de l’infâme docteur Josef Mengele. C’est subtilement abordé. On évoque ses abominations sans les décrire et pourtant elles nous chamboulent profondément.

J’ai dévoré ce roman en deux fois seulement et vraiment, il est de ceux qui restent. J’ai mis presque deux mois à rédiger mon avis après ma lecture et souvent dans ces cas-là, mes souvenirs se ternissent. Ici, il n’en est rien.

Je ne peux que vous conseiller ce roman bouleversant, sincèrement. Si vous avez un minimum confiance en moi, ou en mes goûts, lancez-vous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez-pas à laisser une trace de votre passage ;-)
Chaque attention, aussi simple soit-elle, fait toujours immensément plaisir ♥