dimanche 4 avril 2021

The Girls of Ennismore - Patricia Falvey


Titre : The Girls of Ennismore

Autrice : Patricia Falvey

Editions : Corvus

480 pages

Parution : 29 septembre 2016
 

Résumé : 

 
Irlande, début du XXe siècle. À huit ans, Rosie croise le chemin de Victoria, la jeune héritière du domaine d'Ennismore. Celle-ci s'ennuie et voit en la fille d’un métayer, l'amie dont elle rêve tant. Au grand dam de sa mère, elle arrive à convaincre son père de partager ses heures de leçon avec Rosie. Au fil des années, leur amitié grandit. Mais à 17 ans, Victoria quitte Ennismore pour Dublin afin de faire son entrée dans le monde, laissant Rosie déchirée entre les aspirations de ces années d'éducation aristocrate et sa modeste position. Elle est bientôt contrainte d'accepter un poste de domestique au domaine. Servir une famille qu'elle a côtoyée pendant dix ans est d'autant plus douloureux que Rosie est amoureuse depuis toujours du frère de Victoria, Valentin.

Alors que l’Irlande s’embrase, le destin de Rosie et Victoria emprunte le chemin de la révolte.
 (source : Livraddict) 


Mon avis : 


J'ai lu ce roman dans le cadre du Emerald Isle Challenge que j'organise avec mon amie Laetitia. C'était une lecture commune avec Marion qui m'a dit l'avoir abandonné avant même que j'ai lu trois chapitres.
C'est donc avec appréhension que j'ai entamé cette lecture. 
 
Et pourtant, j'ai passé un agréable moment. Ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est une très belle découverte.
Ce n'est plus un secret, j'adore les romans historiques et quand ça traverse les époques c'est encore mieux.
 
On est ici dans l'Irlande du début du XXème siècle et c'est un pur bonheur. On rencontre Rosie, fille de fermier et Victoria, la fille des aristocrates qui possèdent les terres que cultivent la famille de Rosie.
Ces deux filles que tout opposent, l'une très brune, l'autre très blonde, la pauvre et la riche vont grandir ensemble. 
Victoria demande à son père si elle peut être amie avec Rosie et il décide que cette dernière suivra sa scolarité à domicile avec sa fille. C'est comme ça que tout commence.
 
J'ai beaucoup apprécié l'atmosphère à la Downtown Abbey avec les domestiques, les ragots et mes scandales. Voir Victoria et Rosie grandir ensemble était fort intéressant. On constate vraiment les différences de classes sociales et l'autrice maîtrise son sujet. Celui-ci et les autres d'ailleurs. Car si le côté injustice et classes sociales est bien présent, ce n'est pas tout ce que Patricia Falvey nous apporte.
En effet, l'émancipation de la femme  et la montée du nationalisme irlandais sont des facettes capitales de ce roman. 
 
J'ai aimé que Rosie et Victoria, à leur entrée dans le monde des adultes se posent des questions sur la place de la femme.  Doivent-elles obligatoirement faire ce qu'on attend d'elles ? Doivent-elles se marier ? Rosie peut-elle rêver à une autre avenir que celui d'être au service de familles telles que celle de Victoria ? Victoria et Rosie peuvent-elles être amies malgré les "qu'en dira-t-on?" Est-il convenable d'avoir un travail ?  Cet aspect du roman m'a beaucoup plu. Et le fait que cela soit en plus liée au côté nationaliste fut un véritable atout. En effet, l'autrice connaît bien son sujet. J'ai trouvé beaucoup d'éléments historiques que j'avais étudié. On retrouve à Dublin plusieurs personnes ayant réellement existé. Patricia Falvey mène réalité et fiction avec brio. A plus d'une reprise, je me suis cru en pleines Pâques sanglantes tant l'écriture est percutante.

Je ne peux qu'applaudir l'autrice pour tout ce qui est historique. Parlons maintenant un peu des personnages.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Rosie à qui va ma préférence. Victoria est également très intéressante. Au fil des pages, je l'ai vu murir, se forger sa propre personnalité et acquérir des opinions. Un pur régal. Pour ce qui est des personnages secondaires, j'ai haï la mère de Victoria du début à la fin du livre. Cette femme qui se pense supérieure juste parce qu'elle est "bien née" m'a écœurée à plus d'une reprise. Lord Ennis, quant à lui, était déjà plus sympathique, même si certaines de ses actions m'ont profondément déçue. J'ai aimé le personnage de Valentin, même si je n'ai pas compris sa berlue post-Titanic...
si au début du roman, je détestais Bridie, la sœur de Rosie, j'ai appris à l'apprécier à Dublin.Son histoire m'a fendue le coeur. Et ce Micko là, je l'aurais brûlé vif si je le pouvais.
Cathal et Brendan sont deux personnages que j'ai énormément aimé et qui m'ont bouleversée par moments. 
Dit comme ça, on a l'impression qu'il y a beaucoup de personnages et d'habitude, cela peut me rebuter. Ici, ce n'est pas le cas, on ne s'y perd pas. 

Je ne peux vous conseiller ce roman, il existe en français également, mais le niveau de VO est tout à fait accessible.
Si vous aimez les fresques de personnages, les histoires qui se déroulent sur plusieurs décennies, l'histoire, l'Irlande ou même tout ces éléments, ce roman devrait vous plaire. 


Je vous laisse aller lire l'article de Marion, qui fut beaucoup moins enthousiaste. N'hésitez pas à me dire si vous avez lu ce roman, ou s'il vous intéresse en commentaire. Aimez-vous les romans qui se passent sur une longue période ? Ceux qui suivent plusieurs personnages ? Dites-moi tout !

Je vous dis à très vite ♣

mercredi 24 mars 2021

Shadow and Bone - Leigh Bardugo

 

Titre : Shadow and Bone

Autrice : Leigh Bardugo

Tome 1

Editions : Orion Books

308 pages

Parution : 5 juin 2012

Résumé : 


Orpheline, Alina ne peut compter que sur elle-même. Quand l'armée la recrute pour une expédition dans la Nappe d'ombre, un brouillard maléfique qui déchire le royaume, la jeune fille s'attend à y laisser sa peau... Les rares survivants des précédents raids racontent que des monstres s'y repaissent de chair humaine ! Seul Grisha, puissants magiciens, sont à même de lutter contre cette malédiction. Et si cette épreuve révélait aux yeux de tous la véritable nature d'Alina ?
(Source : Livraddict)
 

Mon avis : 

 
J'ai onze ans de retard sur le train en fait, mais ça y est ! Je me lance dans l'univers de Grisha. J'ai donc enfin lu Shadow and Bone le premier tome de la trilogie. 
 
Je remercie mon amie Sandra de ce cadeau car, en toute honnêteté, il ne me tentait pas du tout. Mais ce fut, tout compte fait, une très belle découverte. 

J'ai donc découvert Alina, Mal, le Darkling, Genya et Baghra et j'ai vraiment aimé ce que j'ai lu. Au début, j'étais un peu perdue, l'univers est quand même assez dense, de par tous les noms de villes et des gens . Je me suis référée plusieurs fois à la carte ainsi qu'à la liste des différents Grisha. Une fois cette difficulté passée je me suis régalée. 
L'histoire est quand même assez basique pour de la fantasy. On découvre Mal et Alina , deux orphelins qui ont été élevés dans la même maison. 
On les retrouve ensuite, quelques années plus tard dans l'armée du royaume. Mal est devenu traceur et Alina est apprentie cartographe. Ils sont envoyés en mission aux abords de la Nappe d'Ombre de laquelle, on revient rarement.
Mal y est blessé et Alina se retrouve envoyée au petit palais. Pour la première fois de sa vie, elle est séparée de Mal. Elle est désormais confrontée à une toute nouvelle vie, de nouvelles personnes, un nouveau mode de vie. 
Le Darkling est le troisième personnage principal de ce livre. Il est mystérieux et chaque personne du palais est fortement attirée par lui, que ce soit les femmes ou les hommes, tous veulent se faire remarquer. Seulement, c'est Alina qui va se faire remarquer, pour le meilleur ou pour le pire.
Je sais que beaucoup de personnes n'ont pas aimé le personnage d'Alina, moi je l'ai bien aimée.
J'ai également beaucoup apprécié le personnage de Mal alors que le Darkling me met mal à l'aise. Je ne sais également pas trop quoi penser de Genya
 
J'ai apprécié que ce soit visuel. A la lecture, tous les décors et les personnages se formaient dans mon esprit et ça, pour moi, c'est un véritable point positif

J'ai hâte de lire le tome 2 qui sera un de mes deux achats d'Avril, sans faute. J'ai envie de savoir ce qu'il arrivera à Mal et Alina dans le second tome mais aussi de savoir où est Baghra J'aimerais lire la trilogie entière afin de regarder la série qui sort le mois prochain sur Netflix.

J'ai relevé quelques citations que je vous mets, elles sont en anglais et peuvent vous spoiler si vous n'avez pas lu le tome 1. Vous voilà prévenus !

Citations :

  • "I clutched the crumpled army-issue coatI had bundled up on my lap. Surely this all has to be a dream, some crazy hallucination brought on by the terrors of the Shadow Fold. I couldn't really be wearing a Grisha's kefta, sitting in the Darkling's coach - the same coach that had almost crushed me only yesterday."

  • "In the gathering dusk, I stretched my arms and back and tried to shake the feeling of gloom that had settled over me. It's probably for the best, I told myself. How would I have said goodbye to Mal anyway? Thanks for being my best friend and making my life bearable. Ih, and sorry I fell in love with you for a while there. Make sure to write !"
  • "He looked at me then, and his eyes were deep blue in the twilight. "Did you miss me, Alina? Did you miss me when you were gone?"
    "Every day," I said honestly.
    "I missed you every hour. And you kn ow what the worst part was? It caught me completely by surprise. I'd catch myself walking around to find you, not for any reason, just out of habit, because I'd seen something that I wanted to tell you about or because I wanted to hear your voice. And then I'd realise that you weren't there any more, and every time, every single time,it was like having the wind knocked out of me.I've risked my life for you. I've walked half of Ravka for you, andI'd do it again and again ust to be with you, just to starve with you and freeze with you and hear you complain about hard cheese everyday. So don't tell me we don't belong together," he said fiercely. He was very close now, and my heart was suddenly hammering in my chest. "I'm sorry it took me so long to see you, Alina. But I see you now.""

Sur cette sublime déclaration d'amour, je vous souhaite une belle journée et vous dis à très vite ♣

samedi 13 mars 2021

Les sept soeurs - Lucinda Riley ⛰️

Titre : Les sept soeurs

Autrice : Lucinda Riley

Tome 1

Editions : Charleston

531 pages

Parution : 5 mai 2015

Résumé :

 À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.

Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C'est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Mon avis : 

 Je voyais passer cette saga littéralement partout sur les réseaux sociaux, elle me faisait de l’œil depuis longtemps mais j'hésitais à commencer une énième saga. J'avoue que je suis de plus en plus attirée par les livres seuls. Et pourtant, j'ai craqué. 

Nous sommes en mars, c'est le mois de mon cher Emerald Isle Challenge. Et ce livre validait la consigne "Lire un livre écrit par une autrice irlandaise". 

Je suis ravie d'avoir cédé à la tentation. En effet, j'aime la plume de Lucinda Riley, c'est indéniable. Je l'ai découverte en janvier avec La lettre d'amour interdite que j'avais adoré. Et cette fois-ci encore, ma lecture fut un véritable plaisir.

Nous rencontrons Maia et ses cinq sœurs à la mort de leur père adoptif, l'énigmatique Pa Salt. Dans son testament, des indications pour que chacune des six sœurs partent à la découverte de leurs origines. 

Concernant les sœurs, j'ai trouvé le concept intéressant. En effet, Pa Salt a ramené six petites filles du monde entier alors qu'elles n'étaient que des nourrissons. J'ai aimé l'idée qu'elles portent le nom de la constellation des sept sœurs. Je suis assez fascinée par le ciel et les étoiles, donc l'idée ne pouvait que me plaire. Alors forcément, d'entrée de jeu, l'histoire des six sœurs contre sept sœurs dans la constellation me taraude et je me doute bien qu'il me faudra lire les sept tomes pour avoir des réponses, je vais avoir quelques difficultés à prendre mon mal en patience, mais c'est le jeu avec les sagas.

J'aime beaucoup le concept des coordonnées qui lancent le début de l'aventure de la quête. Dans ce tome, nous suivons Maia au Brésil. 

Je vais essayer de vous expliquer au mieux mon ressenti sans vous spoiler. Dans ce roman, nous suivons deux femmes, Maia donc et Izabela Rosa Bonifacio. Nous avons donc une alternance entre passé avec Isabella et présent avec Maia. 

J'ai eu l'impression d'en apprendre plus sur Izabela que sur Maia et au début, cela me dérangeait un peu. Mais avec le rcul, c'est logique puisque le roman parle de la quête de Maia pour découvrir qui elle est. Il est logique de se retrouver immergé dans le passé pour avoir des réponses sur le présent.

Maia est une femme attachante. Elle est la seule des filles de Pa Salt a ne pas avoir réellement quitté le nid. Si au début, je me demandais pourquoi, je pense qu'on comprend au fil des événements. Maia est restée vivre au pavillon une dépendance du château, officiellement dans son propre chez elle mais toujours sur la propriété du papa. 

J'ai beaucoup aimé voir Maia grandir au fil de ce tome. En effet, si on découvre une jeune femme un peu renfermée en début de roman, elle s'épanouit au fur et à mesure de ses découvertes, elle apprend à vivre pour elle également et c'est très beau.  

Elle se retrouve à Rio, devant une maison totalement défraîchie avec en main un collier. Elle se retrouve face à une vieille dame mourante qui lui dit que sa fille n'a jamais eu d'enfant et lui explique qu'elle ne veut plus la voir. 

Maia qui est accompagnée dans cette aventure par Floriano, l'écrivain dont elle traduit les romans ne va rien lâcher, malgré des moments de découragement inévitables.

 Izabela est l'arrière grand-mère de Maia. On alterne donc entre Genève, Brésil, Paris mais également entre 1928 et 2017. J'adore les romans à plusieurs points de vue, ce n'est plus un secret désormais. 

Dans cette  histoire, il y a deux points de vue, mais également des lettres. Je ne pouvais qu'être conquise. 

J'ai adoré comprendre ce qui était arrivé à Izabela et d'où venait Maia. Mais le côté historique avec la construction du Christ Rédempteur était également géniale. C'est un monument que tout le monde connaît de vue. Cependant, je ne savais rien de lui. J'ai aimé que Lucinda Riley nous apporte le personnage de Paul Landowski et celui d'Heitor Da Silva Costa. J'ai aimé en apprendre plus sur la construction de ce monument ainsi que sur la vie des femmes de la haute société brésilienne de la fin des années 20. Les quelques informations glanées sur les favelas étaient aussi très instructives. 

J'ai quand même rencontré certaines longueurs dans les passages avec Izabela. Par moment, je trouvais ça un peu long. Au début tout du moins. Toute la partie avant son voyage à Paris, où au final à part apprendre qu'elle ne veut pas se marier et qu'elle veut partir à Paris, il ne se passe pas grand chose. 

J'ai cependant adoré son personnage, la voir grandir, affirmer ses opinions, aimer, souffrir. C'était vraiment une très belle histoire. Et si elle se déroulait au 21ème siècle, elle aurait très certainement eu une issue différente. 

Je me suis demandée pourquoi est-ce que Pa Salt amenait Maia sur les traces de son arrière grand mère et non sur celle de sa mère mais au final, l'histoire de sa mère n'a pas grand chose d'intéressant. 

Nous suivons Maia également, mais beaucoup moins. En effet, les passages de Maia sont consacrés presque exclusivement à sa quête et au final, nous sommes beaucoup plus porté sur le passé que le présent. 

Mais le présent est également intéressant. Tout ce qui concerne Pa Salt m'intrigue énormément, ne serait-ce que sa mort. Est-il mort ? L'autrice installe un doute et je pense qu'il planera jusqu'à la fin du septième tome. Mais s'il n'est pas mort pourquoi faire semblant d'être mort ? Et surtout, qui est-il ? Que fait-il de sa vie ? Pourquoi avoir choisi ces bébés et pas d'autres ? J'ai élaboré toute une liste de théories que j'ai hâte de pouvoir vérifier.

Vous l'aurez compris, ce roman est un joli coup de coeur. J'ai été, une fois n'est pas coutume, conquise par la plume de Lucinda Riley. J'ai hâte de lire le tome 2 : La sœur de la tempête. Je trouve le personnage d'Ally fort intéressant. J'espère quand même que l'on reverra Maia pour savoir ce qu'elle devient parce que les démarches qu'elle entreprend à la fin de ce tome mérite également des réponses. 


Et vous, dites-moi tout ? Connaissez-vous Lucinda Riley ? Avez-vous lu cette saga ?Qu'avez-vous pensé de ce tome ? 

A très vite pour un nouvel article ♣