lundi 26 avril 2021

La soeur de la tempête - Lucinda Riley ⛰️

 

Titre : La sœur de la tempête

Autrice : Lucinda Riley

Tome2

Saga Les sept soeurs

Editions : Charleston

602 pages

Parution : 21 août 2019
 

Résumé de l'éditeur :


À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Ally d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Ally, la deuxième soeur au tempérament tempétueux, est navigatrice et musicienne. Lorsqu'une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d'héritage vont la mener au coeur de la Norvège et de ses fjords sublimes. Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l'histoire intense d'une lignée de virtuoses célébrés pour leur talent, un siècle plus tôt, une famille aux lourds secrets…

Quel est son lien avec la belle Anna Landvik, merveilleuse chanteuse qui fut une proche d'Edvard Grieg et interpréta son célèbre Peer Gynt ? Et, plus que tout, Ally arrivera-t-elle à laisser son passé pour construire son avenir ?
 

Mon avis :

 
J'étais ravie de me replonger dans cette saga et de retrouver nos six sœurs. Comme dans le premier tome, la plume de Lucinda Riley est addictive. Ce roman est un beau pavé et pourtant ça se lit très vite, trop vite. J'en voulais plus.

Ce second tome reprend le même schéma que le premier.
Le début du roman reprend la mort de Pa Salt, mais avec les yeux d'Ally cette fois ci. Elle part ensuite en quête de ses origines. Cependant, ce deuxième opus est très différent du premier. En effet, nous avons beaucoup plus de moments dans le présent avec Ally que nous n'en avions eu avec Maia. J'ai presque trouvé cel dommge car je préfère Maia à Ally.

Le gros point noir de ce tome est pour moi la romance. Je l'ai trouvé bien trop rapide et pas assez crédible.Celle du présent j'entends.

Les parties dans le passé sont toujours aussi excellentes. Lucinda Riley maîtrise son univers, elle est très bien renseignée. J'ai adoré en découvrir plus sur cet univers musical. Je ne connaissais absolument pas aucun des personnalités dont Lucind Riley nous parle. Il faut dire que la Norvège n'est pas le pays que l'on trouve le plus fréquemment en littérature.

Concernant, les recherches d'Ally, j'ai aimé ceux qu'elle a trouvé dans l'histoire. La relation qui se construit est vraiment belle je trouve.

Par contre, rien de nouveau sur Pa Salt, si ce n'est la toute fin avec le chapitre sur Star. Et je dois avouer que ça m'a manqué. J'ai plein de questions et je n'ai eu aucune réponse. 
J'ai vraiment hâte de lire le troisième tome car je pense que Star est une de mes sœurs préférées.Et j'espère avoir des nouvelles de Pa Star. 
 
En plus, je viens de voir l'annonce de Lucinda Riley qui annonce que finalement son tome 7 donnera un tome 7 et un tome 8. Je suis ravie même si ça signifie qu'il faudra encore patienter avant d'avoir des réponses.

Merci à mes copines de lecture commune, c'est toujours un plaisir d'échanger avec vous.

Connaissez-vous cette saga ? Qui est votre sœur préférée ? Avez-vous lu d'autres livres de l'autrice ? J'en suis à quatre, et je pense que ce n'est pas prêt de s'arrêter.

A très vite ♣

dimanche 25 avril 2021

La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan

 

Titre : La petite boulangerie du bout du monde

Autrice : Jenny Colgan

Editions : Pocket

480 pages

Parution : 7 janvier 2016
 

Résumé : 

 
Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Elle s'installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d'une boutique laissée à l'abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu'il n'y a plus dans le village qu'une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s'échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d'échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l'esprit d'entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu'un simple " break " devient l'entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante. Un feel good book qui, sur fond de crise économique prône des valeurs de partage et d'entraide. Un ton bienveillant et drôle, pour une histoire romantique avec quelques accents mélancoliques qui ne tombe jamais dans la mièvrerie.
 

Mon avis : 

 
J'ai offert ce roman à ma mère à la sortie en poche du second tome en 2017. Elle ne les a toujours pas lu, je m'y suis donc mise la première. Je l'ai lu en lecture commune avec des copines. J'avoue que je prends beaucoup de plaisir à partager mes lectures. Les commentaires au fur et à mesure du livre c'est quand même drôle et ça rajoute un côté encore plus agréable à la lecture. 

Toujours est il que j'ai envie lu La petite boulangerie du bout du monde et que j'ai passé un très bon moment. J'avais peur que ce soit un peu mou ou mièvre, il n'en est rien !

J'ai même beaucoup aimé cette lecture. On rencontre Polly, en pleine catastrophe, fin de son entreprise, fin de son couple, fin de son rythme de vie aisé. Elle n'a soudainement plus rien et pourtant, elle ne se laisse pas abattre bien longtemps. Elle quitte Plymouth et part sur une presque île dans un petit village de pêcheurs.

Au début du livre, j'ai eu beaucoup de mal avec Kerensa, la meilleure amie de notre attachante héroïne. J'ai beaucoup ri, je me suis énervée, j'ai eu le souffle coupé de stress. J'ai aimé passé par cette myriade d'émotions. 

J'ai adoré l'ambiance de ce village. On découvre un village à moitié abandonné, c'est du moins la première impression que j'ai eu et au fil des pages, on rencontre toute sorte de personnage. Madame Manse, l’acariâtre et détestable boulangère, les pêcheurs, Tarnie, Archie, Jayden, Myriam l'épicière, Huckle, l'apiculteur tout droit arrivé des États-Unis. 

J'ai détesté le personnage de Chris qui est vraiment stupide. Mais j'ai trouvé le travail sur les personnages secondaires. Il arrive régulièrement que les personnages secondaires soient sous exploités, ici, ce n'est pas le cas. Je me suis beaucoup attachée à Jayden , le jeune pêcheur.
Gillian Manse a eu une évolution très intéressante. Elle m'a fait mal au coeur malgré que ce soit quand même une vieille peau. 
Concernant les hommes, j'ai eu un peu peur de me retrouver en plein dans un triangle amoureux mais en fait pas tant que ça. J'ai été hyper déçue du comportement de l'un d'entre eux. Je ne m'attendais vraiment pas à ça. Le macareux reste mon petit chouchou. 
 
J'ai aimé voir Polly changer au fil des chapitres, elle s'est épanouie et libérée. Sa nouvelle vie lui va bien mieux que sa vie de Plymouth. Le problème majeur de ce livre, c'est qu'il donne faim... Entre le pain qui sort du four, les ciabattas et autres mets, j'ai eu envie de manger tout au long de ma lecture.

J'ai passé un chouette moment et il me tarde le mois de juillet qu'on puisse lire le tome deux. 

Connaissez-vous cette saga ? Vous avez aimé  Dites-moi tout en commentaire.

dimanche 4 avril 2021

The Girls of Ennismore - Patricia Falvey


Titre : The Girls of Ennismore

Autrice : Patricia Falvey

Editions : Corvus

480 pages

Parution : 29 septembre 2016
 

Résumé : 

 
Irlande, début du XXe siècle. À huit ans, Rosie croise le chemin de Victoria, la jeune héritière du domaine d'Ennismore. Celle-ci s'ennuie et voit en la fille d’un métayer, l'amie dont elle rêve tant. Au grand dam de sa mère, elle arrive à convaincre son père de partager ses heures de leçon avec Rosie. Au fil des années, leur amitié grandit. Mais à 17 ans, Victoria quitte Ennismore pour Dublin afin de faire son entrée dans le monde, laissant Rosie déchirée entre les aspirations de ces années d'éducation aristocrate et sa modeste position. Elle est bientôt contrainte d'accepter un poste de domestique au domaine. Servir une famille qu'elle a côtoyée pendant dix ans est d'autant plus douloureux que Rosie est amoureuse depuis toujours du frère de Victoria, Valentin.

Alors que l’Irlande s’embrase, le destin de Rosie et Victoria emprunte le chemin de la révolte.
 (source : Livraddict) 


Mon avis : 


J'ai lu ce roman dans le cadre du Emerald Isle Challenge que j'organise avec mon amie Laetitia. C'était une lecture commune avec Marion qui m'a dit l'avoir abandonné avant même que j'ai lu trois chapitres.
C'est donc avec appréhension que j'ai entamé cette lecture. 
 
Et pourtant, j'ai passé un agréable moment. Ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est une très belle découverte.
Ce n'est plus un secret, j'adore les romans historiques et quand ça traverse les époques c'est encore mieux.
 
On est ici dans l'Irlande du début du XXème siècle et c'est un pur bonheur. On rencontre Rosie, fille de fermier et Victoria, la fille des aristocrates qui possèdent les terres que cultivent la famille de Rosie.
Ces deux filles que tout opposent, l'une très brune, l'autre très blonde, la pauvre et la riche vont grandir ensemble. 
Victoria demande à son père si elle peut être amie avec Rosie et il décide que cette dernière suivra sa scolarité à domicile avec sa fille. C'est comme ça que tout commence.
 
J'ai beaucoup apprécié l'atmosphère à la Downtown Abbey avec les domestiques, les ragots et mes scandales. Voir Victoria et Rosie grandir ensemble était fort intéressant. On constate vraiment les différences de classes sociales et l'autrice maîtrise son sujet. Celui-ci et les autres d'ailleurs. Car si le côté injustice et classes sociales est bien présent, ce n'est pas tout ce que Patricia Falvey nous apporte.
En effet, l'émancipation de la femme  et la montée du nationalisme irlandais sont des facettes capitales de ce roman. 
 
J'ai aimé que Rosie et Victoria, à leur entrée dans le monde des adultes se posent des questions sur la place de la femme.  Doivent-elles obligatoirement faire ce qu'on attend d'elles ? Doivent-elles se marier ? Rosie peut-elle rêver à une autre avenir que celui d'être au service de familles telles que celle de Victoria ? Victoria et Rosie peuvent-elles être amies malgré les "qu'en dira-t-on?" Est-il convenable d'avoir un travail ?  Cet aspect du roman m'a beaucoup plu. Et le fait que cela soit en plus liée au côté nationaliste fut un véritable atout. En effet, l'autrice connaît bien son sujet. J'ai trouvé beaucoup d'éléments historiques que j'avais étudié. On retrouve à Dublin plusieurs personnes ayant réellement existé. Patricia Falvey mène réalité et fiction avec brio. A plus d'une reprise, je me suis cru en pleines Pâques sanglantes tant l'écriture est percutante.

Je ne peux qu'applaudir l'autrice pour tout ce qui est historique. Parlons maintenant un peu des personnages.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Rosie à qui va ma préférence. Victoria est également très intéressante. Au fil des pages, je l'ai vu murir, se forger sa propre personnalité et acquérir des opinions. Un pur régal. Pour ce qui est des personnages secondaires, j'ai haï la mère de Victoria du début à la fin du livre. Cette femme qui se pense supérieure juste parce qu'elle est "bien née" m'a écœurée à plus d'une reprise. Lord Ennis, quant à lui, était déjà plus sympathique, même si certaines de ses actions m'ont profondément déçue. J'ai aimé le personnage de Valentin, même si je n'ai pas compris sa berlue post-Titanic...
si au début du roman, je détestais Bridie, la sœur de Rosie, j'ai appris à l'apprécier à Dublin.Son histoire m'a fendue le coeur. Et ce Micko là, je l'aurais brûlé vif si je le pouvais.
Cathal et Brendan sont deux personnages que j'ai énormément aimé et qui m'ont bouleversée par moments. 
Dit comme ça, on a l'impression qu'il y a beaucoup de personnages et d'habitude, cela peut me rebuter. Ici, ce n'est pas le cas, on ne s'y perd pas. 

Je ne peux vous conseiller ce roman, il existe en français également, mais le niveau de VO est tout à fait accessible.
Si vous aimez les fresques de personnages, les histoires qui se déroulent sur plusieurs décennies, l'histoire, l'Irlande ou même tout ces éléments, ce roman devrait vous plaire. 


Je vous laisse aller lire l'article de Marion, qui fut beaucoup moins enthousiaste. N'hésitez pas à me dire si vous avez lu ce roman, ou s'il vous intéresse en commentaire. Aimez-vous les romans qui se passent sur une longue période ? Ceux qui suivent plusieurs personnages ? Dites-moi tout !

Je vous dis à très vite ♣