mardi 22 septembre 2020

Le crépuscule d'Aurore, une enquête au bout du monde - Rose 🚴‍♀️🌇✈️


 Titre : Le crépuscule d'Aurore

Autrice : Rose

Autoédition

369 pages

Parution : 22 juin 2020

Résumé :


« Aurore Reed est demandée au comptoir d’enregistrement. Dernier appel pour Aurore Reed au comptoir d’enregistrement. »

Aurore, bientôt trente ans, est une jeune femme qui répand autour d’elle une réelle joie de vivre. Personne ne peut s’imaginer que, derrière les apparences, elle dissimule son lot de secrets et de blessures.

Le dernier jour de ses vacances en Nouvelle-Calédonie, une île française du bout du monde, elle disparaît.

Ce mystère va entraîner la police de Nouméa dans une enquête sans répit pour retrouver sa piste. Les langues vont se délier, les secrets d’Aurore éclater au grand jour et être exposés aux jugements de tous. Un à un, les masques vont tomber.

 

Mon avis :

 

Tout d'abord, un grand merci à l'autrice pour ce partenariat. Mon œil a tout de suite été attiré par cette couverture aux couleurs chaudes. La lecture du résumé a fini de me convaincre. En effet, je n'avais encore jamais lu de roman se passant en Nouvelle-Calédonie et comme j'aime les enquêtes policières, j'étais ravie.

Et je suis bien contente de mon choix car ce roman est une très belle découverte. Ce roman vous fera voyager dans les paysages calédoniens. J'avais l'impression d'y être et ça m'a fait un bien fou. 

L'enquête est vraiment bien ficelée, c'est un plaisir de se laisser retourner le cerveau. Les passages alternent entre passé et présent afin que l'on apprenne à connaître Aurore Reed qui est un personnage assez complexe.

Aurore est mariée à Lucas qui est resté en métropole. Il n’arrive qu’à l’annonce de la disparition d’Aurore. Il rencontre Stéphane, Clémence et Jade, les amis de sa femme. Ils sont tous dans un état de panique assez impressionnant, s’accusent les uns les autres et ont des alibis un peu foireux, voire même pas d’alibi. Les membres de leur famille sont assez détestables mais la palme revient sans nul doute à Mélissa, la compagne de Clémence. Dès le début, elle m’est sortie par les yeux. J’aurais pu essayer de la comprendre… Après tout, elle a peur de perdre Clémence qui passe beaucoup de temps avec Aurore, qui n’est autre que son ex. Mais pourtant, elle m’a immédiatement été antipathique.

Les inspecteurs ont aussi leur lot d’originalité. Entre Alex, têtu qui n’en fait qu’à sa tête, une autre qui décide qu’untel est coupable sans preuve, une mise à pied, etc… La police calédonienne est vivante.

Ce que l’autrice fait avec brio, c’est brouiller les pistes. Clairement, j’ai suspecté une myriade de personnes, j’ai cru à pléthore d’alibis et de mobiles et j’ai imaginé une multitude de scénario concernant la façon dont Aurore avait disparu. Je n’y étai pas, pas une fois.

 

Si vous aimez les enquêtes policières ainsi que les voyages ans des décors paradisiaques, j’ose espérer que vous laisserez sa chance à ce livre. Il le mérite vraiment. Et il prouve une fois de plus qu’il y a de la qualité dans l’auto-édition.

 

Ce livre vous tente-t-il ? Dîtes-moi tout en commentaire.

 

A très vite

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez-pas à laisser une trace de votre passage ;-)
Chaque attention, aussi simple soit-elle, fait toujours immensément plaisir ♥