dimanche 4 avril 2021

The Girls of Ennismore - Patricia Falvey


Titre : The Girls of Ennismore

Autrice : Patricia Falvey

Editions : Corvus

480 pages

Parution : 29 septembre 2016
 

Résumé : 

 
Irlande, début du XXe siècle. À huit ans, Rosie croise le chemin de Victoria, la jeune héritière du domaine d'Ennismore. Celle-ci s'ennuie et voit en la fille d’un métayer, l'amie dont elle rêve tant. Au grand dam de sa mère, elle arrive à convaincre son père de partager ses heures de leçon avec Rosie. Au fil des années, leur amitié grandit. Mais à 17 ans, Victoria quitte Ennismore pour Dublin afin de faire son entrée dans le monde, laissant Rosie déchirée entre les aspirations de ces années d'éducation aristocrate et sa modeste position. Elle est bientôt contrainte d'accepter un poste de domestique au domaine. Servir une famille qu'elle a côtoyée pendant dix ans est d'autant plus douloureux que Rosie est amoureuse depuis toujours du frère de Victoria, Valentin.

Alors que l’Irlande s’embrase, le destin de Rosie et Victoria emprunte le chemin de la révolte.
 (source : Livraddict) 


Mon avis : 


J'ai lu ce roman dans le cadre du Emerald Isle Challenge que j'organise avec mon amie Laetitia. C'était une lecture commune avec Marion qui m'a dit l'avoir abandonné avant même que j'ai lu trois chapitres.
C'est donc avec appréhension que j'ai entamé cette lecture. 
 
Et pourtant, j'ai passé un agréable moment. Ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est une très belle découverte.
Ce n'est plus un secret, j'adore les romans historiques et quand ça traverse les époques c'est encore mieux.
 
On est ici dans l'Irlande du début du XXème siècle et c'est un pur bonheur. On rencontre Rosie, fille de fermier et Victoria, la fille des aristocrates qui possèdent les terres que cultivent la famille de Rosie.
Ces deux filles que tout opposent, l'une très brune, l'autre très blonde, la pauvre et la riche vont grandir ensemble. 
Victoria demande à son père si elle peut être amie avec Rosie et il décide que cette dernière suivra sa scolarité à domicile avec sa fille. C'est comme ça que tout commence.
 
J'ai beaucoup apprécié l'atmosphère à la Downtown Abbey avec les domestiques, les ragots et mes scandales. Voir Victoria et Rosie grandir ensemble était fort intéressant. On constate vraiment les différences de classes sociales et l'autrice maîtrise son sujet. Celui-ci et les autres d'ailleurs. Car si le côté injustice et classes sociales est bien présent, ce n'est pas tout ce que Patricia Falvey nous apporte.
En effet, l'émancipation de la femme  et la montée du nationalisme irlandais sont des facettes capitales de ce roman. 
 
J'ai aimé que Rosie et Victoria, à leur entrée dans le monde des adultes se posent des questions sur la place de la femme.  Doivent-elles obligatoirement faire ce qu'on attend d'elles ? Doivent-elles se marier ? Rosie peut-elle rêver à une autre avenir que celui d'être au service de familles telles que celle de Victoria ? Victoria et Rosie peuvent-elles être amies malgré les "qu'en dira-t-on?" Est-il convenable d'avoir un travail ?  Cet aspect du roman m'a beaucoup plu. Et le fait que cela soit en plus liée au côté nationaliste fut un véritable atout. En effet, l'autrice connaît bien son sujet. J'ai trouvé beaucoup d'éléments historiques que j'avais étudié. On retrouve à Dublin plusieurs personnes ayant réellement existé. Patricia Falvey mène réalité et fiction avec brio. A plus d'une reprise, je me suis cru en pleines Pâques sanglantes tant l'écriture est percutante.

Je ne peux qu'applaudir l'autrice pour tout ce qui est historique. Parlons maintenant un peu des personnages.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Rosie à qui va ma préférence. Victoria est également très intéressante. Au fil des pages, je l'ai vu murir, se forger sa propre personnalité et acquérir des opinions. Un pur régal. Pour ce qui est des personnages secondaires, j'ai haï la mère de Victoria du début à la fin du livre. Cette femme qui se pense supérieure juste parce qu'elle est "bien née" m'a écœurée à plus d'une reprise. Lord Ennis, quant à lui, était déjà plus sympathique, même si certaines de ses actions m'ont profondément déçue. J'ai aimé le personnage de Valentin, même si je n'ai pas compris sa berlue post-Titanic...
si au début du roman, je détestais Bridie, la sœur de Rosie, j'ai appris à l'apprécier à Dublin.Son histoire m'a fendue le coeur. Et ce Micko là, je l'aurais brûlé vif si je le pouvais.
Cathal et Brendan sont deux personnages que j'ai énormément aimé et qui m'ont bouleversée par moments. 
Dit comme ça, on a l'impression qu'il y a beaucoup de personnages et d'habitude, cela peut me rebuter. Ici, ce n'est pas le cas, on ne s'y perd pas. 

Je ne peux vous conseiller ce roman, il existe en français également, mais le niveau de VO est tout à fait accessible.
Si vous aimez les fresques de personnages, les histoires qui se déroulent sur plusieurs décennies, l'histoire, l'Irlande ou même tout ces éléments, ce roman devrait vous plaire. 


Je vous laisse aller lire l'article de Marion, qui fut beaucoup moins enthousiaste. N'hésitez pas à me dire si vous avez lu ce roman, ou s'il vous intéresse en commentaire. Aimez-vous les romans qui se passent sur une longue période ? Ceux qui suivent plusieurs personnages ? Dites-moi tout !

Je vous dis à très vite ♣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez-pas à laisser une trace de votre passage ;-)
Chaque attention, aussi simple soit-elle, fait toujours immensément plaisir ♥